BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Violences de Cadjèhoun : 17 des 60 personnes interpellées libérées provisoirement (Pour brouiller les pistes ?)

Après les violences des 1ers et 2 mai 2019 à Cotonou, 17 personnes sur les 60 interpellées ont été remises en liberté provisoire selon Frissons radio.

Des 60 personnes interpellées par la police républicaine et poursuivies certaines pour participation à attroupement non armé, 17 ont été remises en liberté provisoire.

Leur remise en liberté provisoire par les autorités judiciaires, apprennent nos confrères, est intervenue le vendredi 26 juillet dernier. Les 17 personnes qui retrouvent ainsi leurs familles en attendant une décision définitive sur leur situation judiciaire étaient placées sous mandat de dépôt à la prison civile de Cotonou depuis le 29 mai 2019.

Les violences ont éclaté le 1er mai dernier, quelques jours après la tenue d’élections législatives sans les partis d’opposition. Suite à une rumeur d’arrestation de l’ancien président Boni Yayi, des jeunes s’étaient rendus à son domicile pour constituer un bouclier humain. Très vite, la situation a dégénéré en affrontements entre forces de l’ordre et badauds.

Un effort insuffisant, selon Théophile Yarou

Une libération récente de 17 personnes arrêtées en mai dernier lors des violences post-électorales qui ont endeuillé le pays est à saluer. Cependant, l’ancien ministre, Théophile Yarou, trouve tout de même que c’est insuffisant. «17 inculpés sous libération provisoire dans le cadre des manifestations des 1er et 2 mai 2019. Un effort louable, mais insuffisant» a écrit le premier secrétaire exécutif national adjoint des Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), sur son compte Facebook.

“Rendre à certains compatriotes leur liberté”

La libération de ces prévenus intervient à quelques jours de la commémoration du 59e anniversaire de l’indépendance du Bénin. Théophile Yarou avait même souhaité dans un précédent post que l’actuel président profite de ce 1er août pour poser «un acte fort en faveur de la paix en rendant à certains compatriotes leur liberté». Il semble avoir été écouté même si les personnes relâchées peuvent rejoindre à tout moment les cellules puisqu’ elles jouissent d’une liberté provisoire.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 + 2 =