BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Remaniement ministériel au Bénin : 2 éclatements, 3 sorties et 6 entrées, zoom sur ceux qui intègrent la dream team

Le troisième gouvernement du président Patrice Talon est connu depuis hier jeudi 05 septembre 2019. On note l’élargissement du gouvernement à 24 portefeuilles, le départ de trois membres contre l’entrée de cinq autres. Déjà membre du premier gouvernement du président Talon, Yves Hervé Hêhomey signe son retour à la tête du ministère des infrastructures et des transports.

Trois départs, six entrées et deux éclatements. Le troisième et probablement dernier gouvernement du président Talon est désormais connu. On note un éclatement du portefeuille du tourisme, culture et sport puis celui de la l’économie numérique et de la communication, ce qui fait passer de 22 à 24 le nombre de poste comparativement au gouvernement remanié.

En effet, Jean-Michel Abimbola hérite du portefeuille Tourisme, Culture et Arts, Alain Orounla de la Communication et Poste et sera en plus porte-parole, Véronique Tognifodé s’occupera des Affaires sociales et Microfi nance en lieu et place de Bintou Adam Chabi Taro, Sadia Assouma elle, succède à Serge Mahouwèdo Ahissou au ministère de l’industrie et du Commerce alors que Eléonore Ladékan Yayi jusque là troisième vice-recteur de l’Université d’Abomey- Calavi a atterri au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, succédant ainsi à Marie-Odile Attanasso.

Quant à Hervé Hêhomey, déjà membre du premier gouvernement du président Talon et actuel conseil aux infrastructures, élu parlementaire de la vingt quatrième circonscription électorale, il retrouve le ministère des infrastructures et Transports. C’est en effet un nouveau souffle pour certains ministères notamment avec l’éclatement.

Nombre de béninois déploraient déjà le cumul tourisme-culture-sports. Leur vœu est maintenant exhaussé. Il en est de même de la l’économie numérique et communication, deux secteurs en pleine expansion. Cet éclatement permettra donc aux titulaires de mieux se dévouer à la mission pour davantage de résultats.

Zoom sur Zoom sur ceux qui intègrent la dream team

Jean-Michel Abimbola, ministre du Tourisme, de la culture et des arts

Jean-Michel Hervé Babalola Abimbola est né le 16 Juin 1966 à Porto-Novo. Il est marié et père de deux enfants. Originaire de Kétou, il est économiste-gestionnaire de formation. Diplômé de l’Ecole Supérieure Libre des Sciences Commerciales Appliquées et de l’Ecole Supérieure de Commerce et de Gestion à Paris. Ses compétences commerciales lui permettent de participer en 1998 à la fondation de l’Association Nationale des Industriels du Bénin.

En janvier 2004, il devient membre du Conseil des Investisseurs Privés du Bénin, puis la même année, il occupe le poste de Conseiller Technique à l’Industrie du Président de la République. Au fil des postes qu’il occupe Jean-Michel Abimbola développe une grande connaissance de la problématique du développement de l’investissement privé et une parfaite maîtrise des mécanismes de recherche de financement et de la gestion de projet.

En Février 2005, il devient Directeur Général de l’AZFI, l’Agence d’Administration de la Zone Franche Industrielle. En octobre 2008, il occupe le poste de Secrétaire National aux Affaires Economiques de l’alliance Force Cauris pour un Bénin Emergent puis en Novembre 2009, il devient le Président du Rassemblement National pour la Démocratie. Dans le cadre de l’élection présidentielle de 2011, il est le Coordinateur Départemental Plateau du Candidat Boni Yayi.

A l’issue des élections législatives du 30 Avril 2011, Jean-Michel Abimbola devient député de la 6ème législature de l’Assemblée Nationale sur la liste Forces Cauris pour un Bénin Emergent. En Mai 2011, il démissionne de son poste de député pour devenir Ministre de l’Economie Maritime.

En Janvier 2012, à la faveur d’un remaniement technique, il prend le portefeuille de la Culture, de l’Alphabétisation, de l’Artisanat et du Tourisme. En 2015, il est élu député. Poste auquel il a été réélu lors des législatives du 28 avril 2019.

Alain Orounla, ministre de la Communication et de la poste, porte-parole du gouvernement

Le nouveau ministre est avocat au barreau de Cotonou. Il est connu du paysage médiatique pour ses décryptages qui permettent de renseigner téléspectateurs et auditeurs sur des aspects ouverts controversés du droit. Il avait été l’avocat du président du patronat du Bénin, Sébastien Ajavon, lors de l’interpellation de celui-ci en 2016. Mais depuis un bon bout de temps, Alain Orounla a pris ses distances vis-à-vis de la figure de proue de l’opposition béninoise. Ainsi, a-t-il été avocat de la partie civile lors du procès des responsables d’ICC services, en début d’années.

Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, il saura compter sur les expériences qu’il a emmagasinées lors de ses fréquentations avec l’univers médiatique. De même, il pourra compter sur sa capacité de communication pour rendre clair et limpide aux yeux des populations, les décisions prises par le gouvernement, notamment en conseil des ministres.

Eléonore Ladekan Yayi, ministre de l’Enseignement supérieur et
de la recherche scientifique

La ministre de l’Enseignement supérieur est actuellement 3ème vice-recteur chargée de la coopération internationale, des partenariats et de l’insertion professionnelle. Professeur Eléonore Yayi Ladekan est maître de conférences. Elle avait déjà eu à occuper ce poste aux dernières heures de l’ancien président Boni Yayi.

Véronique Tognifode, épouse Mewanou, ministre des Affaires sociales et de la microfinance

Dr Véronique Tognifodé, est gynécologue obstétricienne et enseignante – chercheure a la Faculté des sciences de la santé (FSS) à l’Universit2 d’Abomey-Calavi. Elle était candidate sur la liste de l’Union Progressiste (UP) dans la 16ème circonscription électorale lors des législatives du 28 avril 2019.

Hervé Hêhomey, ministre des
Infrastructures et des transports

Originaire du Covè dans le Zou, Hervé Hêhomey est un jeune acteur politique ayant milité au sein de la jeunesse de l’alliance Abt. En 2015, il est devenu le président du mouvement Front pour l’Alternance 2016. Un mouvement qui a vu le jour afin de permettre l’alternance au pouvoir en 2016. C’est lui qui a fondé le groupe ambassadeurs de Patrice Talon, ce creuset qui a payé la caution de participation du Président Patrice Talon. Il est marié et père de plusieurs enfants.

Sadia Assouma, ministre de l’Industrie et du commerce

Par Bidossessi WANOU

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

11 − 4 =