BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Marché financier de l’Uemoa : le Bénin a mobilisé 101 milliards FCFA au 1er semestre 2019

Au cours du premier semestre 2019, le Bénin est intervenu quatre fois sur le marché des titres publics de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Le montant global mobilisé s’élève à 101,093 milliards FCFA.

Le Bénin à travers l’Agence UMOA-Titres et la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Bénin a sollicité les investisseurs du marché des titres publics de l’Uemoa pour quatre fois de suite. Il s’agit de 21,947 milliards le 11 janvier 2019; 25 milliards FCFA le 22 février 2019 ; 27,5 milliards FCFA le 17 mai et enfin 26,646 milliards FCFA le 14 juin 2019. Le montant total des emprunts du Bénin auprès des investisseurs du marché régional s’élève à 101,093 milliards FCFA.

En effet, ces emprunts sont constitués des Bons Assimilables du trésor «BAT» dont des titres de créances sont à court terme d’une maturité inférieure à 2 ans d’une part et des Obligations Assimilables du Trésor «OAT» de créances à moyen et long terme d’une maturité supérieure à 3 ans. Les emprunts émis ont pour but de mobiliser des ressources financières budgétaires pour réaliser certains projets dans le Programme d’actions du gouvernement (PAG).

Par ailleurs, les opérations émises s’inscrivent dans le cadre de l’exécution du programme d’émissions de titres publics du Bénin en conformité avec la stratégie à moyen et long terme de gestion de la dette publique.

Que retenir du marché des titres de l’Uemoa ?

Le Marché des Titres Publics est l’unique marché régional par adjudication exclusivement dédié au financement des États membres de l’Uemoa. Ces émetteurs souverains sollicitent, à travers des procédures adaptées, l’émission de titres publics souscrits par des acteurs spécifi ques, soit pour leur compte propre ou pour celui de tiers.

Les émetteurs du Marché des Titres Publics sont les huit (8) Etats membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) ayant en partage une monnaie commune : le Franc de la Communauté Financière Africaine (FCFA). Certaines banques et Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) ont le statut additionnel de Spécialistes en Valeurs du Trésor (SVT). C’est à dire que ces établissements sont agréés par les Trésors Publics des États membres comme partenaires privilégiés mais non-exclusifs d’un ou de plusieurs États.

Les SVT ont des obligations particulières dans le cadre des opérations liées au Marché des Titres Publics, en contrepartie desquelles ils bénéficient de certains avantages exclusifs. Les échanges entre les parties sont facilités par des structures d’appui assurant la régulation et la promotion du Marché des Titres Publics. Ces structures élaborent, mettent à jour le cadre réglementaire et assistent les États et les investisseurs.

A ce titre, aux côtés de l’Agence UMOA-Titres, nous pouvons citer des institutions clés telles que la BCEAO, l’AMF-UEMOA (ex CREPMF), la BRVM, la BAD, la BOAD. Il y a aussi des intermédiaires du marché qui constituent l’ensemble des banques et des SGI de la zone UEMOA. Toute soumission à une émission sur le Marché des Titres Publics doit obligatoirement se faire par leur biais.

Le Marché des Titres Publics est accessible à toute personne physique ou morale, quel que soit son profil, qui souhaite acquérir des titres souverains. Il peut s’agir notamment des intermédiaires de marché, de compagnies d’assurances, de Sociétés de Gestion d’OPCVM, de caisses de retraite, d’investisseurs étrangers, de grandes entreprises, de PME/PMI, de coopératives ou de particuliers (grand public).

Par Abdul Wahab ADO

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

− 1 = 1