BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Filière Anacarde au Bénin : le gouvernement sort de sa torpeur

En conseil des ministres du mercredi 31 juillet 2019, l’exécutif a transmis à l’Assemblée nationale, deux projets de ratification d’accords de prêt. Cela porte respectivement sur l’accord de prêt signé avec le Fonds africain de développement en vu du financement du projet d’appui au développement de la filière anacarde et de l’entreprenariat agricole (Padefa-Ena) qui porte sur 5.671.001.680 FCFA et un second accord de prêt entériné entre le Bénin et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO en complément au financement du projet d’équipement et de réhabilitation des formations sanitaires du Bénin pour un montant de 2.825.000.000 de FCFA.

5.671.001.680 FCFA du Fonds africain de Développement dans le cadre du financement du projet d’appui au développement de la filière anacarde et de l’entreprenariat agricole (Padefa-Ena) et 825.000.000 de FCFA de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO, en financement complémentaire au projet d’équipement et de réhabilitation des formations sanitaires du Bénin pour l’acquisition d’équipement au profit d’un nombre important de formations sanitaires.

Sortir des sentiers battus

En effet, à travers ces deux accords de prêt, le gouvernement entend booster à nouveau la filière cajou, porteuse d’importantes devises pour l’économie béninoise et favoriser le développement de l’entrepreneuriat. Ce prêt s’inscrit donc dans la vision du gouvernement de diversifier la production en positionnant le Bénin comme un réservoir agricole notamment dans les filières de rente.

La concrétisation de cet accord impactera 30 000 producteurs pour près de 20.000 hectares de plantations et dans 16 communes productrices. C’est donc une opportunité pour l’accroissement durable des revenus des acteurs de la filière anacarde ainsi que l’amélioration notable de la productivité, toute chose qui repositionnera le Bénin dans le concert des Nations productrices de cette noix.

Sachant que ce record ne saurait dépendre également de la bonne santé de producteurs et de tout le peuple béninois, le conseil a marqué son accord pour la transmission aux parlementaires d’un second accord entériné entre le Bénin et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

75 − 67 =