BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Fermeture frontières Bénin-Nigeria – Véhicules d’occasion : vers l’ensevelissement des parcs

La fermeture des frontières des pays limitrophes pourrait bientôt handicaper la filière des véhicules d’occasion au Bénin. Une situation qui risque de créer la fermeture sans précédent des parcs de vente de véhicules importés du fait de la mévente cruelle.

«200 à 300 véhicules étaient vendus par les parcs chaque jour. Maintenant, il faut difficilement compter 20 par semaine», a laissé entendre hier un acteur du secteur.

En effet, depuis le verrouillage des frontières par le Nigeria, la mévente dicte sa loi aux acteurs du marché des voitures importées communément appelées ‘’voitures d’occasion’’. Dès lors, tous les acteurs de la filière (importateurs, gestionnaires de parcs, transitaires et autres acteurs de la filière), sont entre déception, lamentations et frustrations.

Actuellement plus de clients sur les parcs ne serait-ce que pour demander les prix. Une preuve que la fermeture des frontières nigérianes a eu de lourdes conséquences sur les secteurs d’activités sur les parcs de vente de véhicules d’occasion. Ce qui se traduit par une chute drastique des activités de la filière.

A y voir de près, c’est tout le système de la filière qui est affecté. Une preuve déjà que les clients nigérians représentent la grande masse de la clientèle des parcs. Ils font presque l’existence de la filière véhicules d’occasion. Avec déjà cette situation qui donne de soucis et l’insomnie aux importateurs et à tous les acteurs de la filière, si les autres pays limitrophes n’ayant pas de port, agissent comme le Nigeria, on pourrait assister à la fermeture sans condition des parcs de véhicules d’occasion.

Pour rappel, la filière «véhicule d’occasion contribue au PIB du Bénin à hauteur de 9%. En 2015, la douane béninoise a chiffré le nombre de véhicules qui passent par le port de Cotonou à 400 000 par an.

Avec la crise de la monnaie Naira, cela a chuté à 100 000 véhicules par an. Sur le plan du travail, le marché de véhicules d’occasion à généré 15 000 emplois direct et 100 000 emplois indirects selon une enquête de la Banque mondiale.

Le Bénin à un moment donné, est devenu la plaque tournante de véhicules d’occasion en direction du Nigéria. La filière a enrichi de nombreux béninois pendant des années. Beaucoup d’opérateurs économiques béninois et nigérians ont fait leurs fortunes dans cette filière. Aujourd’hui, la filière à cette époque de Talon, va vers une inéluctable descente aux enfers.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

71 − 61 =