BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Fermeture des frontières nigérianes : un frein à la libre circulation des biens et des personnes

Au Nigéria, les services des douanes et d’immigration du pays conduisent depuis peu un exercice conjoint de sécurité des frontières frappant directement le Bénin. A en croire le porte parole des douanes nigérianes, Joseph Attah, l’exercice vise à pallier aux problèmes de sécurité transfrontalière.

Pour renforcer ces frontières contre les problèmes liés à la sécurité transfrontalière et promouvoir la coopération inter-institutions, les services des douanes et d’immigration du Nigéria mènent un exercice présentement qui heurte directement le Bénin surtout sur le plan économique.

Cet exercice sécuritaire qui a pour nom “Ex Swift Response” mobilise aussi bien le personnel des douanes, de d’immigration, de la police que ceux de l’armé nigériane, dirigé par le Bureau du conseille à la sécurité nationale.

En effet, ce jeudi à la frontière de Sèmè-Kraké, bon nombre de véhicules utilitaires transportants des passagers à destination du Bénin, sur ordre, ont été stationnés au nouveau poste frontière. Une mesure qui n’a épargné personne.

Des centaines de camions à destination du Nigéria étaient aussi garés de l’autre côté de la frontière. Les agents de sécurité commis à cette tâche, fouillent systématiquement les voyageurs et les véhicules, ce qui entraîne de longs délais.

Plusieurs personnes n’étant pas informées, sont suprises de cette restriction. Un passager de la compagnie de transport Chisco Bus Transport a laissé entendre que leur véhicule a été garé pour inspection pendant plusieurs heures.

Daniel Avoseh, commerçant de noix de coco, rencontré sur les lieux, a indiqué que ces quatre camions de noix de coco en direction du Ghana étaient bloqués au poste frontière depuis le début de l’exercice. “Je ne suis au courant d’aucune restriction avant d’acheter des noix de coco au Ghana” a t-il ajouté.

Par ailleurs, Joseh Attah, le porte-parole des douanes nigérianes a fait comprendre mardi dans un communiqué à Abuja que l’exercice devait consiter à promouvoir la coopération inter-institutions et renforcer la préparation aux problèmes de sécurité transfrontalière comme le terrorisme, le banditisme, la contrebande et la prolifération des armes légères. Et impliquerait des mouvements de personnel , de véhicules et de matériels dans les zones concernées.

Selon Joseph Attah, l’exercice conjoint de sécurité des frontière serait effectué dans 25 Etats des zones sud-sud, nord-centre et nord-ouest du Nigéria. Enfin, il a invité le public à la tranquilité afin que l’exercice puisse se poursuivre normalement.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

4 + 2 =