BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

États-Unis : une employée bipolaire sème la panique dans un aéroport à ouest de New York

Lundi 2 septembre, une employée de l’aéroport de Newark, situé dans la banlieue ouest de New York, a lancé une fausse alerte et semé la panique parmi les passagers.

Tout commence quand l’agent repère deux hommes qu’elle juge suspects, selon un article de BuzzFeed News. Elle s’approche de Chunyi Luo, 20 ans, étudiant en Finance à l’Université de San Francisco, pour lui demander s’il a peur et s’il est nerveux. Le jeune homme répond qu’il est inquiet car son avion est en retard, puis met un peu de distance entre lui et cette femme qui se tient «trop près».

L’employée se tourne ensuite vers Han Han Xue, 29 ans. «Vous le connaissez ?», lui demande-t-elle, en parlant du premier. Les deux hommes ne se connaissent pas, mais l’agent est persuadée du contraire et se met à mitrailler l’homme de questions : «Pourquoi agissez-vous de manière suspecte ?», «Combien vous paient-ils ?», «Possédez-vous un visa Américain ?».

Pour Han Han Xue, qui est de nationalité canadienne, la situation ressemble à un «délit de faciès». Il décide donc de s’éloigner pour rejoindre la salle d’embarquement, mais la femme le suit et l’informe qu’elle a appelé la police .

«Évacuez ! Évacuez !»

L’employée, qui travaille pour la compagnie aérienne Alaska Airlines, se dirige alors vers la porte 30 du terminal pour parler aux agents d’escale. L’embarquement est immédiatement mis en pause. C’est à ce moment-là que la femme se met à crier «Évacuez ! Évacuez !» et déclenche l’alarme d’urgence, selon Han Han Xue. «Tout le monde s’est mis à courir. C’était la scène la plus insensée que je n’ai jamais vécue ou vue», confie-t-il à BuzzFeed News..

Chunyi Luo, qui était resté dans la salle principale de l’aéroport, ne se doute d’abord pas qu’il a quelque chose à voir avec ce chaos. «Je pensais qu’il y avait une personne armée (…) Tout le monde courrait donc je les ai suivi».

À l’arrivée des policiers, Han Han Xue se présente spontanément pour expliquer la situation. Chunyi Luo est interpellé dans la foule. L’employée d’Alaska Airlines avait signalé aux forces de l’ordre la présence de deux individus aux comportements suspects et qui prenaient la fuite lorsqu’elle s’approchait.

Les deux hommes ont rapidement été relâchés après que les forces de l’ordre ont jugé qu’il s’agissait d’un malentendu.

Une employée atteinte de troubles bipolaires

Selon CBS 2, l’employée serait atteinte de troubles bipolaires et n’avait pas pris ses médicament le jour de l’incident. Mais pour Han Han Xue, aucun problème de santé ne saurait excuser le racisme qu’il a subi : «Si elle a des problèmes, c’est à Alaska [Airlines] de s’assurer qu’elle n’est pas placée à un poste où elle est en charge de la sécurité des autres».

Dans un e-mail adressé à Buzzfeed News, le porte-parole d’Alaska Airlines a déclaré que la compagnie était «profondément désolée» et qu’une enquête est en cours «pour comprendre exactement ce qu’il s’est passé et pourquoi cela s’est passé».

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

88 + = 90