BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Etats-Unis : un prêtre vole l’équivalent de 85.000 euros dans les paroisses où il officiait

A la suite d’un accident de voiture, la police de San Francisco s’est penchée sur le cas d’Oscar Diaz, un prêtre du diocèse voisin de Santa Rosa. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le curé n’avait pas fait vœu de pauvreté…

Il menait en effet une vie cachée de voleur, que les enquêteurs et son diocèse ne sont pas prêts d’oublier.

Tout remonte au 17 juin dernier, lorsque les secours interviennent pour venir en aide au prêtre accidenté.

Les bons samaritains retrouvent alors la victime non seulement avec une hanche fracturée, mais aussi un sac contenant… 18.000 dollars (environ 16.000 euros).

Une somme rondelette qui allait mettre la puce à l’oreille d’un employé de l’ hôpital où l’honorable ecclésiastique a ensuite été conduit.

Mal à l’aise face aux billets apportés dans la salle des urgences, l’employé en question entreprendra finalement d’appeler la police, qui elle-même contactera le diocèse pour obtenir des explications.

Au moment de son accident, Oscar Diaz avait affirmé aux secours que le sac rempli de billets était son salaire, expliquera ensuite l’évêque Robert Vasa.

De quoi pousser le diocèse a diligenter une enquête interne en collaboration avec les autorités, laquelle révèlera «un historique prolongé de vol».

Un euphémisme au regard du préjudice puisqu’au total, ce sont au moins 95.000 dollars (85.300 euros) qui ont été volés dans toutes les paroisses où l’homme de 56 ans était passé au cours des quinze dernières années.

De l’argent liquide essentiellement, même si le prêtre aurait également déposé des chèques destinés à des paroisses sur son compte personnel.

«L’ampleur exacte du vol n’est pas connue et ne le sera peut-être jamais entièrement, mais le diocèse s’engagera à déterminer aussi précisément que possible son étendue et cela pour chacune des paroisses», a assuré Robert Vasa.

«Je suis profondément peiné que cela soit arrivé et profondément attristé que cela ait porté préjudice aux paroisses dans lesquelles il a été envoyé», a-t-il ajouté.

Reste que le père Oscar s’en sort finalement plutôt bien. Bien «qu’actuellement suspendu et que son avenir soit incertain» explique encore Robert Vasa, le diocèse n’envisage en effet pas de le poursuivre en justice. La raison ? le coût de la procédure serait trop important et donc dissuasif.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

75 + = 82