BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Conseil des ministres : Talon confirme l’exclusion de l’opposition

Le peuple floué. Sa déclaration le 6 mars dernier n’était que du leurre. Le chef de l’Etat béninois, Patrice Talon a présidé comme à son habitude la séance hebdomadaire du conseil des ministres du 03 avril 2019. Au cours de cette rencontre, les membres du gouvernement ont entériné le spectacle relatif à la proposition des présidents d’institutions.

C’est clair! Le scrutin des législatives 2019, une première sous Talon aura bel et bien lieu le 28 avril prochain. C’est l’une des décisions majeures issues du conseil des ministres de mercredi 3 avril 2019.

Alors que tout le peuple retenait son souffle, car espérant un sursaut d’orgueil de la part de Patrice Talon, les membres du gouvernement de la ‘’Ruse’’ et de la ‘’Rage’’ n’ont fait que confirmer le simulacre de spectacle relative à la décision des présidents d’institutions.

Dès lors, le processus électoral doit suivre désormais son cours normal à la Cena. Les deux partis du président de la République retenus par la Commission électorale nationale autonome investiront donc les villes et campagnes pour convaincre leurs électeurs afin de ratisser large au soir du 28 avril prochain.

Lundi dernier, le chef de l’Etat et les présidents des institutions de la République, après concertation, ont décidé de poursuivre les débats en vue d’améliorer les textes électoraux. Mais en attendant, ils ne sont pas favorables à l’arrêt du processus électoral en cours. Certains s’attendaient à un «retournement de situation ce mercredi». Comme quoi, le président Talon pourrait prendre une ordonnance pour repêcher les partis éliminés de la compétition. Mais erreur.

Que devient la bonne foi de Talon affichée le 6 mars dernier lorsqu’il recevait certains partis politiques où il disait que ce ne serait pas bien qu’il y a élection sans les partis de l’opposition et que s’il le faut retourner aux anciennes lois. Maintenant, ce rêve est définitivement brisé.

Cette décision du conseil des ministres de poursuivre le processus était et reste un plan savamment exécuté par le pouvoir Talon. Faire croire qu’on peut trouver le consensus à l’Assemblée nationale, faire perdre 27 jours avant de prendre l’adversaire par surprise.

En conséquence, les deux partis, le Bloc républicain et l’Union progressiste viennent d’avoir carte blanche pour affûter donc leurs armes pour se partager, au soir du 28 avril, les 83 sièges pour le compte de la huitième législature au grand désarroi des partis de l’opposition.

Autres décisions

Plusieurs autres décisions ont été prises. Il s’agit de l’organisation du concours de recrutement de 80 auditeurs de justice au titre de l’année 2019 et de la contractualisation pour la mise en place de la plateforme nationale d’interopérabilité et du portail national des services publics en ligne.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

− 1 = 3