BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

CAN 2019 –  ‘’Ecureuils’’ : en mode victoire !

L’équipe du Bénin croise son homologue du Sénégal ce jour 10 juillet 2019 en quart de finale de la Can 2019 dans un derby ouest africain. Mental, condition physique et tactique seront les clés pour la victoire des ‘’Ecureuils’’. Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Pour battre ce soir les ‘’Lions de la Teranga’’, il faut que les ‘’Ecureuils’’ aient un mental d’acier face aux artistes et créateurs sénégalais à l’instar de Sadio Mané. Mieux, les ‘’Ecureuils’’ doivent rester tactiquement disciplinés et faire valoir une bonne condition physique.

Et en ce qui concerne ce dernier volet, les béninois ont les moyens pour y parvenir. Mais avant, il faut qu’ils fassent étalage une nouvelle fois de leur condition physique à toute épreuve comme ce fut le cas depuis le début de cette compétition en Egypte.

En effet, au moment où les équipes qualifiées à la Can 2019 ont préféré les infrastructures ultramodernes du Qatar, de l’Espagne, de la France… les ‘’Ecureuils sont partis s’oxygéner en altitude. Le choix de la ville de Ifrane au Maroc ne relevait pas d’une stratégie de villégiature. Les adversaires des ‘’Ecureuils’’ l’ont compris tous après. Mais c’était déjà tard.

Et ce n’est pas pour rien que le préparateur physique des ‘’Ecureuils’’, Roger Popo, qui a fait ses preuves en France, au Maroc en Côte d’Ivoire… a fait ce choix d’Ifrane qui a été payant. Ce jour donc, les ‘’Ecureuils’’ doivent être endurants comme à l’accoutumée. Il le faut, quand on sait que la sélection sénégalaise compte des joueurs très athlétiques.

S’agissant de la tactique, il faut que l’équipe de Michel Dussuyer mise encore sur le coup de génie de son collectif. Sans oublier sa stratégie défensive qui tourne à merveille. Puis, il reviendra ensuite à l’équipe d’adapter son plan de base et de le mettre en adéquation avec le profil de l’équipe adverse.

S’agissant du mental, faut-il s’adapter ou s’imposer ? Les deux vont de paire. En effet, à la porte des demi-finales, il faut un mental d’acier et un esprit fermement engagé pour la victoire contre le Sénégal.

Et dans cette approche psychique, cela signifie que les joueurs béninois doivent être libres de toutes pressions toxiques et émotions négatives.

Mieux, dans un match qui vous donne accès au carré d’as, il faut éviter des pensées parasites et des schémas mentaux négatifs provenant de la peur de perdre. Dans ce registre, il faut faire un travail d’anticipation future avec Salomon Junior susceptible de remplacer Khaled Adenon en défense centrale. Cela est important, très important.

En effet, depuis octobre 2018, lors des éliminatoires de la Can 2019, Salomon Junior, a perdu des points suite à sa mauvaise lecture du jeu lors du match aller Algérie-Bénin. Ce qui a occasionné le second but algérien.

Suite à cette auto-dévalorisation, il a perdu sa place de titulaire et a commencé par ‘’cirer’’ le banc de touche. S’il arrive à (lui appelé à jouer un rôle capital ce jour en défense centrale) un mental d’acier, cela lui permettra alors d’être présent et d’atteindre un haut niveau de concentration.

Avec une équipe des ‘’Ecureuils’’ dont la volonté d’aller loin repose sur un projet collectif et des objectifs bien définis qui permettent de voir loin, clair et juste, la victoire face aux ‘’Lions de la Teranga’’ est déjà là.

Par Titus FOLLY

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

+ 76 = 84