BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Bitumage des axes Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara : la ratification du prêt de la BOAD soumis au parlement

Du retour des congés gouvernementaux il y a quelques jours, le conseil des ministres a renoué avec sa séance hebdomadaire. Au menu de cette première séance d’après congé tenu le 04 septembre 2019, nombre de décisions ont été prises. Entre autres, la transmission au parlement pour autorisation de ratification de l’accord de prêt de la Banque ouest africaine de développement dans le cadre du financement partiel du projet d’aménagement et de bitumage des routes Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara.

17 milliards, c’est le montant décroché par l’Etat béninois auprès de la Banque ouest africaine de développement (BOAD). Ceci, dans le cadre de l’accord de financement partiel et complémentaire du projet d’aménagement et de bitumage des routes Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara.

Longue de 209,68 km, l’axe sera réalisé en 2 fois 2 au profit des localités de Djougou, Péhunc, Kérou et Banikoara. Ce montant ainsi obtenu, sera complété par six milliards cent soixante-treize millions de FCFA à mobiliser par la BAD sous forme de don de la Facilité d’Investissement pour le Transport en Afrique, de l’Union européenne.

Ledit projet comporte une importante part sociale qui viendra booster le développement à la base, d’où la nécessité de l’avis favorable du parlement pour permettre au gouvernement de progresser dans ses ambitions de révéler le Bénin. C’est bien là d’ailleurs une option salutaire faite par le gouvernement qui l’a déjà concrétisée avec la Centrale thermique Maria-Gléta 2 accompagnée d’importants ouvrages d’urbanisation.

Dans le cadre de ce chantier routier, on aura également, nombre d’ouvrages connexes tels l’aménagement 152 km de pistes rurales, la construction de 18 forages, de 12.013 mètres linéaires de clôtures, la réhabilitation de 18 infrastructures sociocommunautaires et de 9 infrastructures marchandes, l’acquisition d’ambulances médicalisées pour les 4 communes desservies par le projet, la plantation de 5600 arbres, l’appui à 50 organisations de femmes pour la construction de retenues d’eau pour le maraîchage, la mise en place d’unités de transformation de produits agricoles et de hangars de stockage.

Au-delà d’un projet de tracé de route, c’est donc un tout chantier de développement qu’ouvre encore le gouvernement avec de nombreux impacts sociaux et environnementaux. Il faille donc que les élus du peuple apportent leur pierre à l’édifice en donnant leur quitus pour une amélioration continue des conditions de vie de leurs mandants.

Par Bidossessi WANOU

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.

+ 26 = 32